--> Fleurs Du Mal

Fleurs Du Mal

Poèmes et sentiments

Certaines poésies et photographies sont personnelles, quelques photographies ont un copyright, merci de ne rien copier sans autorisation Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

samedi 7 juin 2008

Beauté des femmes

beaute_des_femmes
Beauté des femmes, leur faiblesse, et ces mains pâles
Qui font souvent le bien et peuvent tout le mal,
Et ces yeux, où plus rien ne reste d'animal
Que juste assez pour dire : " assez " aux fureurs mâles.

Et toujours, maternelle endormeuse des râles,
Même quand elle ment, cette voix !  Matinal
Appel, ou chant bien doux à vêpre, ou frais signal,
Ou beau sanglot qui va mourir au pli des châles !...

Hommes durs !  Vie atroce et laide d'ici-bas !
Ah ! que du moins, loin des baisers et des combats,
Quelque chose demeure un peu sur la montagne,

Quelque chose du coeur enfantin et subtil,
Bonté, respect !  Car, qu'est-ce qui nous accompagne
Et vraiment, quand la mort viendra, que reste-t-il?

Verlaine
beaut__des_femmes
     

Poème proposé par LuCie W à 18:00
Autres poèmes écrits dans Soirs d'Automne ♣
Pour laisser un message c'est ICI...! [1]

Permalien [#]

mardi 14 février 2006

A la Saint Valentin

frenchkiss

 

J'ai peur d'un baiser
Comme d'une abeille
Je souffre et je veille
Sans me reposer :
J'ai peur d'un baiser !

Pourtant j'aime Kate
Et ses yeux jolis.
Elle est délicate,
Aux longs traits pâlis.
Oh ! que j'aime Kate!

C'est Saint Valentin !
Je dois et je n'ose
Lui dire au matin ...
La terrible chose
Que Saint Valentin


Elle m'est promise,
Fort heureusement !
Mais quelle entreprise
Que d'être amant
Près d'une promise !


J'ai peur d'un baiser
Comme d'une abeille
Je souffre et je veille
Sans me reposer :
J'ai peur d'un baiser !

Paul Verlaine

by_Liz_Collet

Im Treibsand der liebe

by Liz Collet

Poème proposé par LuCie W à 09:03
Autres poèmes écrits dans Matins de Printemps ♣
Pour laisser un message c'est ICI...! [4]

Permalien [#]

vendredi 6 mai 2005

Colloque Sentimental

colloque_sentimental

Dans le vieux parc solitaire et glacé,
Deux formes ont tout à l'heure passé.

Leurs yeux sont morts et leurs lèvres sont molles,
Et l'on entend à peine leurs paroles.

Dans le vieux parc solitaire et glacé,
Deux spectres ont évoqué le passé.

- Te souvient-il de notre extase ancienne?
- Pourquoi voulez-vous donc qu'il m'en souvienne?

- Ton coeur bat-il toujours à mon seul nom?
Toujours vois-tu mon âme en rêve? -  Non.

- Ah ! les beaux jours de bonheur indicible
Où nous joignions nos bouches ! -  C'est possible.

-  Qu'il était bleu, le ciel, et grand, l'espoir !
-  L'espoir a fui, vaincu, vers le ciel noir.

Tels ils marchaient dans les avoines folles,
Et la nuit seule entendit leurs paroles.

Paul Verlaine.
"Fêtes Galantes"

colloque_sentimental

Poème proposé par LuCie W à 18:03
Autres poèmes écrits dans Soirs d'Automne ♣
Pour laisser un message c'est ICI...! [6]

Permalien [#]

vendredi 25 mars 2005

Baiser..!

baiser_01
photo56

Poème proposé par LuCie W à 08:04
Autres poèmes écrits dans ♦ Paroles & Sentiments
Pour laisser un message c'est ICI...! [0]

Permalien [#]

samedi 1 janvier 2005

Il pleure dans mon coeur

pluie2
photo


Il pleure dans mon coeur
Comme il pleut sur la ville ;
Quelle est cette langueur
Qui pénètre mon coeur ?

Ô bruit doux de la pluie
Par terre et sur les toits !
Pour un coeur qui s'ennuie,
Ô le chant de la pluie !

Il pleure sans raison
Dans ce coeur qui s'écoeure.
Quoi ! nulle trahison ?...
Ce deuil est sans raison.

C'est bien la pire peine
De ne savoir pourquoi
Sans amour et sans haine
Mon coeur a tant de peine !

Verlaine.

15

Poème proposé par LuCie W à 15:26
Autres poèmes écrits dans Soirs d'Automne ♣
Pour laisser un message c'est ICI...! [1]

Permalien [#]

Green

1993

Voici des fruits, des fleurs, des feuilles et des branches
Et puis voici mon coeur qui ne bat que pour vous.
Ne le déchirez pas avec vos deux mains blanches
Et qu'à vos yeux si beaux l'humble présent soit doux.

J'arrive tout couvert encore de rosée
Que le vent du matin vient glacer à mon front.
Souffrez que ma fatigue à vos pieds reposée
Rêve des chers instants qui la délasseront.

Sur votre jeune sein laissez rouler ma tête
Toute sonore encor de vos derniers baisers ;
Laissez-la s'apaiser de la bonne tempête.
Et que je dorme un peu puisque vous reposez.

VERLAINE (Romances sans paroles)

317

Poème proposé par LuCie W à 14:54
Autres poèmes écrits dans Flammes de l'Eté ♣
Pour laisser un message c'est ICI...! [1]

Permalien [#]