--> Fleurs Du Mal

Fleurs Du Mal

Poèmes et sentiments

Certaines poésies et photographies sont personnelles, quelques photographies ont un copyright, merci de ne rien copier sans autorisation Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

dimanche 22 février 2009

Matin de pluie

h1132339959

C'est la pluie sur la mer.

Devant la fenêtre ouverte

tu la regardes, la tempe contre la vitre


Image de quelques secondes,
Immobile à contre jour,

Ton corps différent, dans sa nudité encore nocturne.


Tu te tournes de mon côté,
Et tu souris.

Je Pense à tout ce temps qui a passé et mon souvenir se fige.


Les heures sont là qui ne passent pas;
Et demain est loin comme un récif que je distingue à peine.


Tu ne sens pas
Comme le temps devient dense dans cette chambre

Avec sa lumière allumée?


Alors , bonne nuit..
Pays tranquille dont les contours sont ceux de ton corps.


Jaime Gil de Biedman
Poète espagnol 1929-1990

871254

Poème proposé par LuCie W à 11:47
Autres poèmes écrits dans Matins de Printemps ♣
Pour laisser un message c'est ICI...! [0]

Permalien [#]

samedi 21 février 2009

La rivière

tes_seins_brillaient


Tes jeunes seins brillaient sous la lune

Mais il a jeté

Le caillou glacé

La froide pierre de la jalousie

Sur le reflet

De ta beauté

Qui dansait nue sur la rivière

Dans la splendeur de l’été.


Jacques Prévert

11979356

Poème proposé par LuCie W à 19:05
Autres poèmes écrits dans Flammes de l'Eté ♣
Pour laisser un message c'est ICI...! [0]

Permalien [#]

samedi 14 février 2009

L'aube d'une autre vie

l_aube_d_une_autre_vie

Au creux de tes bras, enlacée contre toi
Ma vie, continuité de peines et de déceptions,
Oubliera toutes ces années et ces saisons
Pour ne penser qu'au plaisir d'être près de toi.

Bien qu'étant loin de ce futur radieux,
J'y pense tout le temps sans douter de nous
Et malgré la distance qui nous sépare de tout,
Bientôt nous ne penserons qu'à nous deux...

Tu es entré dans ma vie il y a quelques mois
Et jamais je n'aurais pensé qu'on en arriverait là.
J'ai appris peu à peu à te connaître,
A te découvrir et à beaucoup t'aimer.

Entre nous est né un lien plus fort que l'Amitié,
Tu m'as apprit à accepter celle que je peux être
Tu as prit dans mon cœur une place immense,
Et tant que tu es heureux, plus rien n'a d'importance.

J'ai réalisé à quel point t'avoir rencontré est une chance
Et j'espère que le lien qui nous unit
Ne se brisera jamais de notre vie.
Kévin, tu fais parti de mon présent,
Mon avenir j'ai besoin de toi pour le construire.

LuCie
12691458

Poème proposé par LuCie W à 14:14
Autres poèmes écrits dans ♥ LuCie ♥
Pour laisser un message c'est ICI...! [6]

Permalien [#]

Pour dire je t'aime

sticker_coeur

Pour dire je t’Aime
Pas besoin d’un poème.
Mais je te l’écris quand même,
Puisque c’est Saint Valentin,
Et que c’est pas du baratin.

Je t’Aime…

© LuCie W.
1199902755_just20in20love

Poème proposé par LuCie W à 14:00
Autres poèmes écrits dans ♥ LuCie ♥
Pour laisser un message c'est ICI...! [0]

Permalien [#]

lundi 2 février 2009

Message Personnel

lucie_W

Toi et moi, ça fait un moment. On en est arrivé à un stade où l’on apprend à se connaître plus chaque jour. A chaque contact, on en découvre un peu plus sur l’autre, et sur soi même aussi.

Tu connais mes joies, mes peines, tous les troubles qui m’ habitent. Tu sais ce qui m’émeut, me fait peur ou me fait vibrer. Pourtant tu ne sais pas qui je suis vraiment, ce que je fais de mes jours et de mes nuits, ce que je fais de ma vie. Mais c’est normal, c’est parce qu’au fond de moi, je ne veux pas que tu le saches. Qui je suis n’a finalement que peu d’importance dans cette relation si particulière qui nous unie. Et parce que paradoxalement, garder une partie de moi dans l’ombre, me permet peut être d’en livrer davantage sur ce qui peut l’être.

LuCie

LUCIE_w

Poème proposé par LuCie W à 18:48
Autres poèmes écrits dans ♦ Paroles & Sentiments
Pour laisser un message c'est ICI...! [6]

Permalien [#]

samedi 31 janvier 2009

L’amour ! … Qu’est-ce que l’amour ?

main_amour


L’amour ! … Qu’est-ce que l’amour ? …
Un caprice, une fantaisie, une surprise du cœur, peut être des sens ;
un charme qui se répand sur les yeux, qui les fascine, qui s’attache aux traits, aux formes, aux vêtement même d’un être que le hasard seul nous fait rencontrer.
Ne le rencontrons-nous pas ? Rien ne nous en avertit, ne nous trouble… nous continuons de vivre, d’exister, de chercher des plaisirs, d’en trouver, de poursuivre notre carrière comme si rien ne nous manquait ! …
L’amour n’est donc pas une condition inévitable de la vie, il n’en est qu’une circonstance, un désordre, une époque … que dis-je ? un malheur ! une crise… une crise terrible… elle passe, et voilà tout.

Constance de Salm

Vingt Quate heure de la vie d'une femme - Lettre XXXVIII

l_amour

Poème proposé par LuCie W à 17:06
Autres poèmes écrits dans ♦ Paroles & Sentiments
Pour laisser un message c'est ICI...! [0]

Permalien [#]

Le baiser

le_baiser


Toute tiède encore du linge annulé
Tu fermes les yeux et tu bouges
Comme bouge un chant qui nait
Vaguement mais de partout

Odorante et savoureuse
Tu dépasses sans te perdre
Les frontières de ton corps

Tu as enjambé le temps
Te voici femme nouvelle
Révélée à l'infini

Paul Eluard


le_baiser

Poème proposé par LuCie W à 11:03
Autres poèmes écrits dans Matins de Printemps ♣
Pour laisser un message c'est ICI...! [1]

Permalien [#]

vendredi 23 janvier 2009

Je n'ai de nuit que ton absence

M


Je n’ai de nuit que ton absence
Blessure qu’où tu m’es partie
Rien que toi n’a pour moi sens
Et tout sans toi n’est que menti
Sans toi tout m’est anéanti.

 

Je n’ai vivre que de t’entendre
De ton poignet pris dans ma main
Je n’ai mourir et le cœur fendre
Que d’imaginer l’inhumain
Schisme de toi sur mon chemin

 

O mon amour ô ma tristesse
Un jour d’un ancien mois de mai
Tu m’avais fui Quand donc étai-ce
Moi si mal et tant qui t’aimais
Me l’as-tu pardonné jamais

 

A force si fort que je t’aime
De ce jeune homme que je fus
Suis-je enfin cet autre moi-même
Et mes larmes sur tes mains nues
A tes pieds l’amour devenu.

Louis Aragon


bleu

Poème proposé par LuCie W à 16:00
Autres poèmes écrits dans Nuits d'hiver ♣
Pour laisser un message c'est ICI...! [1]

Permalien [#]

vendredi 9 janvier 2009

Elle aimait la vie il aimait la mort...

William_Shakespeare


Elle aimait la vie il aimait la mort...
Il aimait la mort, et ses sombres promesses,
Avenir incertain d'un garçon en détresse,
Il voulait mourir, laisser partir sa peine,
Oublier tous ces jours à la même rengaine...

 

Elle aimait la vie, heureuse d'exister,
Voulait aider les gens et puis grandir en paix,
C'était un don du ciel, toujours souriante,
Fleurs et nature, qu'il pleuve ou qu'il vente.

 

Mais un beau jour, la chute commença,
Ils tombèrent amoureux, mauvais choix,
Elle aimait la vie et il aimait la mort,
Qui d'entre les deux allait être plus fort ?

 

Ils s'aimaient tellement, ils auraient tout sacrifié,
Amis et famille, capables de tout renier,
Tout donner pour s'aimer, tel était leur or,
Mais elle aimait la vie et il aimait la mort...

 

Si différents et pourtant plus proches que tout,
Se comprenant pour protéger un amour fou,
L'un ne rêvait que de mourir et de s'envoler,
L'autre d'une vie avec lui, loin des atrocités...

 

Fin de l'histoire : obligés de se séparer,
Ils s'étaient promis leur éternelle fidélité.
Aujourd'hui, le garçon torturé vit pour elle,
Puisque la fille, pour lui, a rendu ses ailes...

 

Il aimait la mort, elle aimait la vie,
Il vivait pour elle, elle est morte pour lui

 

William Shakespeare

shakespeare

Poème proposé par LuCie W à 20:52
Autres poèmes écrits dans Nuits d'hiver ♣
Pour laisser un message c'est ICI...! [0]

Permalien [#]

jeudi 8 janvier 2009

Aimer à perdre la raison

Aimer___perdre_la_raison

Aimer à perdre la raison
Aimer à n'en savoir que dire
A n'avoir que toi d'horizon
Et ne connaître de saisons
Que par la douleur du partir
Aimer à perdre la raison
 
Ah c'est toujours toi que l'on blesse
C'est toujours ton miroir brisé
Mon pauvre bonheur, ma faiblesse
Toi qu'on insulte et qu'on délaisse
Dans toute chair martyrisée
 
Aimer à perdre la raison
Aimer à n'en savoir que dire
A n'avoir que toi d'horizon
Et ne connaître de saisons
Que par la douleur du partir
Aimer à perdre la raison
 
La faim, la fatigue et le froid
Toutes les misères du monde
C'est par mon amour que j'y crois
En elle je porte ma croix
Et de leurs nuits ma nuit se fonde
 
Aimer à perdre la raison
Aimer à n'en savoir que dire
A n'avoir que toi d'horizon
Et ne connaître de saisons
Que par la douleur du partir
Aimer à perdre la raison

Aragon

Aimer___perdre_la_raison2



Découvrez Jean Ferrat!

Poème proposé par LuCie W à 18:07
Autres poèmes écrits dans Soirs d'Automne ♣
Pour laisser un message c'est ICI...! [0]

Permalien [#]